fbpx

Ça y est ! Nous y sommes ! La saison 2019-2020 de NBA va enfin rendre son verdict. Une saison interminable dont on a bien cru qu’elle ne connaitrait jamais d’issue. Après une longue interruption due à la crise sanitaire et à un boycott des joueurs eux-mêmes, en réponse aux violences policières faites aux citoyens afro-américains, il est grand temps de désigner un champion. Qui succédera donc aux Raptors de Toronto, première franchise non-américaine à remporter le titre ? Qui viendra marquer son nom au palmarès au terme de cette saison historique ? La réponse approche. Place à la finale.

Finales NBA Heat vs Lakers

Une édition 2020 qui aura tenu ses promesses

Encore une fois, les Playoffs nous auront tenus en haleine, en nous offrant un spectacle magnifique jusqu’au bout de la nuit. On remerciera les Denver Nuggets de Jamal Murray et Nikola Jokić, héroïques à chaque rencontre, et parfaits dans le rôle du trouble-fête. A leur tableau de chasse demeure l’autre ogre de Los Angeles : les Clippers. Ces derniers auront une nouvelle fois déçu malgré un effectif pléthorique, qui plus est, renforcé par un double MVP des finales, en la personne de Kawhi Leonard. Autre déception : les Bucks, meilleur bilan de la ligue à l’issue de la saison régulière, et leur superstar grecque, Giannis Antetokounmpo, élu MVP de saison régulière pour la seconde fois consécutive. Face au Heat de Miami, le Greek Freak n’aura pas su hausser son niveau de jeu pour emmener sa franchise vers la finale de conférence.

Au niveau des belles surprises, on note l’avènement de Luka Dončić, tout en haut de la planète basket. Le Slovène, pour sa première campagne de Playoffs, fut le fer de lance des Dallas Mavericks avec une série tout bonnement historique face aux Clippers de Los Angeles. Il incarne d’ores et déjà le présent de la NBA, à seulement 21 ans, à l’instar de Jayson Tatum (22 ans, Boston Celtics) et Bam Adebayo (23 ans, Miami Heat), eux-aussi très performants dans la bulle d’Orlando.

Nos Frenchies, de leur côté, n’auront pas prolongé bien longtemps leur séjour dans l’antre de Walt Disney. Dès le premier tour, à l’Est, le Magic (Orlando) d’Evan Fournier subissait la loi des Milwaukee Bucks, tandis qu’à l’Ouest, Rudy Gobert voyait les Denver Nuggets refaire leur retard pour finalement coiffer le Jazz de Utah lors d’un match 7 mémorable.

Une finale aux airs de retrouvailles

Voici la dernière affiche de cette saison 2019-2020 : les Los Angeles Lakers du King Lebron James affronteront les Miami Heat dans une finale que peu de personnes auraient pu prédire. Les Lakers, premiers à l’Ouest ont su être au niveau. Sans connaître de réelles inquiétudes, ils ont écarté à tour de rôle les Portland Trail Blazers (4-1), les Houston Rockets (4-1) et les Denver Nuggets (4-1), pour aller chercher le titre de champion de conférence. Désormais, il ne reste plus qu’une marche à gravir à la troupe de Lebron James pour ramener un 17e trophée NBA du côté de la Californie, qui permettra d’égaler les Celtics de Boston, franchise la plus titrée de l’Histoire. Le King James semble être en mission pour tenter de se rapprocher de la légende Michael Jordan et également, pour rendre un vibrant hommage au regretté Kobe Bryant. Il pourra compter sur son compère, Anthony Davis et d’autres joueurs expérimentés (Howard, Rondo, Green), pour l’aider dans sa quête d’un 4e titre personnel, pour sa 10e finale dans la Grande Ligue.

Los Angeles Lakers Finales NBA

Les Los Angeles Lakers seront les favoris de cette finale

Face à lui, il retrouvera une franchise avec laquelle il a atteint les sommets, en 2012 et 2013 : le Heat de Miami. 5e de saison régulière, le Heat n’avait pas la faveur des bookmakers à l’aube du commencement des Playoffs. Nombreux sont ceux qui les voyaient tomber dés le premier tour, face aux Pacers d’Indiana. Après un sweep (4-0) tout en maîtrise, le collectif floridien montrait d’ores et déjà les crocs. Au tour suivant, c’est tout naturellement qu’ils deviennent des candidats sérieux au titre, après une démonstration de force face à Giannis Antetokounmpo et les Bucks de Milwaukee (4-1). Une défense étouffante, des snipers précis de loin, un ballon qui circule fluidement de main en main : tous les ingrédients sont là pour faire du Heat de Miami un cador dans la lutte au titre. En finale de conférence, face à Boston, Eric Spoelstra (coach de Miami) a pu compter sur la fougue d’une jeunesse qui ne semble pas connaitre la pression. La prestation de Tyler Herro (20 ans), auteur de 37 points lors du Game 4 en est la parfaite illustration. L’ex-joueur des Wildcats du Kentucky en NCAA est venu effacer des tablettes la légende Dwayne Wade, pour devenir le rookie floridien le plus prolifique en Playoffs.

La finale s’annonce alléchante, et plus indécise qu’on aurait pu le croire : un ultime choc pour clôturer une saison en tout point historique, une saison qui restera à jamais gravée dans les mémoires.

Rendez-vous dans la nuit de mercredi à jeudi, à 3h (heure française), pour le premier chapitre. Il faudra encore prolonger quelques temps les insomnies et prévoir plusieurs tasses de café afin de voir la fin de ce magnifique spectacle qu’a pu nous offrir la bulle d’Orlando.

Catégories : Nos Articles